Hommage à notre Maire décédé le 21 mars 2015

Yves, l’homme toujours à l’écoute.  DSCN1194

Yves Jouffrey s’en est allé samedi c’est dans une profonde tristesse que nous sommes plongés aujourd’hui pour évoquer celui qui marqua d’une empreinte indélébile notre commune. Maire de la commune de Saint Nazaire en Royans dans son troisième mandat il était également le président de la communauté de communes.

Cet homme que tout le monde connaissait dans le pays va laisser un grand vide. Né à St Nazaire il y a soixante et un an. Ses parents habitaient la mairie actuelle, son père avait ses métiers à tisser dans ce qui est devenu la salle du conseil. Son bureau de maire était sa chambre d’enfant à l’époque.DSCN1193

Il grandit au village et devient un fanatique de rugby en portant les couleurs de  St Jean en Royans puis celles de St Marcellin. Ce qui lui a forgé un esprit d’équipe. Jeune il créa et dirigea l’association «Amitié 21 » le premier club de jeunes du village.

Par amour des autres il devient éducateur spécialisé, métier où le cœur et l’esprit de partage en sont des qualités indispensables. Yves créée avec les parents de l’école l’association des parents d’élèves dont il en assurera la présidence pendant 3 ans. Il participera à la création de la maison de l’emploi et de la formation à Romans, avec toujours l’esprit d’aide aux personnes dans le besoin. Toujours à l’écoute de tous, il profite de ses mandats électoraux pour développer le secteur social au niveau du canton. Création de crèche, cantine et autre service à la personne.

Véritable bourreau de travail il était connu pour aimer la convivialité et l’esprit de fête, toujours près pour arroser entre amis un événement.

virade 08 026Homme de lettre, il était capable de présenter un discourt en vers. Il a d’ailleurs écrit un répertoire de poèmes  et se promettait de se consacrer à l’écriture après sa vie politique. Il partageait sa passion de la littérature avec Monique son épouse. Il se gardait un peu de temps pour ses 2 garçons et ses belles filles, Eric et Corina, Cyril et Violette, et bien sur Nino son petit fils dont il était si fier.

Aujourd’hui c’est un village en deuil d’un ami qui le pleure.

Dominique Gimelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>